Comment faire en sorte que 2022 soit une année d’importantes possibilités ?

par | Jan 5, 2022 | Leadership Voices

En 2021, l’Académie Solférino a eu de nombreuses occasions d’interagir avec les hauts dirigeants de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à propos de différents sujets. Ces occasions ont inclus une série d’ateliers et de groupes de réflexion, ainsi que des entretiens individuels avec des secrétaires généraux et des présidents issus de toutes les régions. À l’aube de cette nouvelle année, nous sommes ravis de vous présenter quelques-unes de leurs réflexions au sujet des domaines sur lesquels nous devrons mettre l’accent en 2022 si nous voulons être en mesure de faire face aux degrés élevés d’incertitude.


Objectif collectif

La volonté d’être « prêt pour l’avenir » est apparue comme un objectif collectif qui oriente les efforts de nombreux dirigeants des Sociétés nationales. Ces derniers se sont employés à revoir les structures, les systèmes et les processus organisationnels afin que chacun puisse apporter sa contribution sans entrave et exploiter pleinement son potentiel. Ils ont convenu que notre approche pour 2022 et au-delà doit consister à rechercher des moyens de s’adapter constamment à des environnements externes changeants.

Les dirigeants ont en outre souligné la nécessité d’élargir les possibilités d’engagement, d’améliorer l’inclusivité et de renforcer la reconnaissance de nos volontaires et de notre personnel. Ils ont également mis en évidence la nécessité de comprendre véritablement « ce que les gens pensent » et d’interroger régulièrement nos communautés, nos donateurs et nos partenaires sur les éléments qui créent les meilleures expériences pour eux.


Conversation avec Kerry Nickels, présidente de la Croix-Rouge néo-zélandaise

Les dirigeants ont également mis en lumière la nécessité de donner la priorité aux questions sociales qui sont particulièrement importantes pour les jeunes. De la crise climatique à la diversité, nos Sociétés nationales doivent relever les défis qui retiennent le plus l’attention des jeunes et offrir à ces derniers des espaces leur permettant de mettre en place des interventions et des actions.


Garantir le bien-être de tous

Les dirigeants ont par ailleurs mis en évidence l’importance de créer une culture axée sur le bien-être et le soutien au sein de nos Sociétés nationales. Les personnes sont le plus grand atout dont nous disposons, et veiller à donner la priorité à leur bien-être psychologique, physique et émotionnel est crucial pour garantir une organisation saine et pérenne. « Nos employés nous sont vraiment chers », et il est essentiel de créer une culture qui favorise leur bien-être et leur santé mentale.


Consolider l’expérience

Le Covid-19 continuera d’avoir un impact important sur nos Sociétés nationales. De nombreux dirigeants s’accordent à dire qu’en dehors des multiples défis qu’ils entraînent, les contextes engendrés par le Covid-19 offrent également d’immenses possibilités. Ils peuvent contribuer à renforcer notre rôle d’auxiliaire et à attirer l’attention sur nos priorités humanitaires, ainsi qu’à accélérer la transformation numérique et les nouveaux modes de travail et d’engagement. Et, surtout, ils offrent la possibilité de « consolider l’expérience du réseau mondial de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de façon à ce que nous puissions tirer des enseignements et être mieux préparés pour la prochaine pandémie (et les autres crises de grande ampleur) à venir.


Conversation avec Bonnie So, secrétaire générale de la Croix-Rouge de Hong Kong


Garantir un leadership efficace grâce à la confiance

« Faire confiance aux personnes et leur donner l’espace nécessaire pour faire ce qui compte vraiment pour elles » sont d’autres éléments essentiels d’une organisation prête pour l’avenir que les dirigeants ont mis en évidence dans le cadre de nos conversations.

La confiance dans nos volontaires, la confiance dans notre personnel et l’amélioration de la coopération avec nos partenaires et les autres organisations sont des moyens pour le réseau de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de contribuer à une vision collective plus large en vertu de laquelle nos sociétés seront beaucoup plus résilientes, égales et pérennes.


Conversation avec Dyanne Marenco Gonzalez, présidente de la Croix-Rouge costaricienne

Que pensez-vous de ces priorités ? Y a-t-il d’autres priorités sur lesquelles la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge devraient mettre l’accent ? Veuillez nous faire part de vos commentaires ci-dessous.

1 Commentaire

  1. James

    C’est une initiative louable, il est primordial d’écouter et de passer les opinions des volontaires, qui sont impliqués sur le terrain…

    James
    De la Croix-Rouge Haïtienne

    Réponse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :